Le point de vue des lecteurs

Publié le par Guillaume Fortin


Morceaux choisis :

« Le noir complet »

 

« D'une éloquente concision »

 

« A la frontière constamment redessinée entre normal et pathologique »

 

« Une enquête palpitante, passionnante, angoissante »

 

« On avance, on recule, on perd pied »

 

« Pas de rédemption possible »

 

« Une impression qui nous rend mal à l'aise »

 

« Horrible et "beau" à la fois »

 

« Une espèce de fascination dégoûtée »

 

« Ouahou »

 

« J’aurai aimé continuer de lire »

 

« Un plaisir gênant »

 

« Clair rapide efficace »

 

«  Une intrigue captivante »

 

« On ne peut pas le lâcher »

 

« Une interrogation existentielle relative à la nature du désir »

 

« On attend la suite »

 

« Très prenant, sombre, drôle »

 

« Comme le café que j'aime »

 

La totale:

 

J'adore ce genre de roman, bien construit, sans fiorutures, avec ce grain de folie qui vous rend heureux de ne pas faire partie du livre ! Les dialogues sont parfois crus mais toujours justes. Laissez vous embarquer dans un polar déjanté, avec des personnages atypiques, flics ou prostituées, dans un Marseille by night un peu glauque. Oreilles chastes s'abstenir !
Commentaire n°1 posté par Jayce le 11/11/2010 à 16h00
merci de ton écriture !! ton polar m'a surprise ! je m'attendais à un polar intello, et c'est un livre plein de chair! full of flesh! merci!
Commentaire n°1 posté par Marie aujourd'hui à 14h40
J'ai aimé "Faux-semblants" (lu ce WE) pour son style incisif, efficace, rapide, qui martèle. Peu de fioritures. Un peu destabilisée au début, j'ai vite accroché.
Commentaire n°2 posté par Arcane le 30/10/2010 à 15h19
Une explosion de sensations violentes, de peurs d'enfants. J'attend une récidive avec impatience.
Commentaire n°3 posté par Annick le 30/10/2010 à 15h18
Il faut absolument que je te félicite pour ton polar, j'ai adoré!!!
Plusieurs choses, ton style d'écriture: d'une précision, du second degré palpable.
Le langage, c'est vrai cru, mais collant au thème, à l'ambiance; donc pas génant, c'est fidèle à l'esprit du polar, le tien.
L'univers dans lequel tu nous plonges,bouscule et c'est ça qui est dérangeant et fascinant à la fois.
J'ai adoré, je suis totalement séduite par ton oeuvre et j'ai hate de te lire à nouveau.
Commentaire n°4 posté par Diénéba le 30/10/2010 à 15h16
Je viens de finir de le lire ton livre et il m'a beaucoup plu. Mais c'est vrai que j'aime tout ce qui touche de près ou de loin à la psychanalyse . La fin est très imaginative et saisissante après un parcours dans la galerie des fantasmes les plus divers . Sur un autre plan, ça m'a redonné envie de lire le texte de Lacan sur le crime des soeurs Papin dans la ville du Mans des années 30. Crime horrible avec énucléation, éviscération et découpage partiel de leur patronne et de sa fille par ces deux servantes, crime complètement incompris à l'époque par des juges et médecins qui les ont déclarées "saines d'esprit". Plus que d'expliquer ce crime sans jamais le réduire à des catégories simplistes, fut-ce celles de la psychose paranoïde, le principal mérite de ce texte à mes yeux était de rendre leur humanité à ces deux sœurs car même le crime est humain.
Commentaire n°5 posté par Guy le 14/07/2010 à 18h39
J'ai lu votre livre hier ...oui j'avoue ne pas l'avoir laché . Oui, en effet, c'est glauque, c'est dérangeant, cru , très violent ..........mais alors quelle maîtrise !!! j'aime énormement votre style d'écriture très accrocheur ... je me suis régalée .. bravo j'espère que vous continuerez dans cette voie qui visiblement vous réussit !
Commentaire n°6 posté par Sandrine le 06/07/2010 à 10h05
Un hello de Miami où je suis arrivée aujourd hui après avoir dévoré pendant les 9 h de vol votre roman que j ai lu d une traite. J ai adoré le dynamisme du style, sous forme de dialogues quasi permanents sans descriptions trop lourdes, l excitation plutôt bestiale qui anime le lecteur tt au long de cette histoire, le fait que vs m avez donné envie de découvrir Marseille dans ce qu elle offre de populaire mais aussi de plus noir. Merci et bravo. A qd le prochain ?
Commentaire n°7 posté par Catherine le 31/05/2010 à 12h12
Ca y est j'ai fini votre livre. J'ai adoré! D'abord étant Marseillaise j'apprécie toujours les intrigues se déroulant dans ma ville. Peut être ai je un humour particulier mais sur certains points il est très drôle, l'intrigue est bien menée, originale, et les personnages "existent" vraiment. Bref c'est un livre que je ...conseille, un seul regret : je l'ai déjà fini!
Commentaire n°8 posté par Virginie Laporte le 24/04/2010 à 17h27
Bonjour Guillaume, j'ai reçu le livre et l'ai dévoré dans la foulée. Un thriller qui se passe dans un milieu méconnu. J'attends maintenant le prochain ouvrage.
Commentaire n°9 posté par Denise Lauzzana le 24/04/2010 à 17h26
BELLISSIMO!!
primo commento in italiano!
Oggi, 25 dicembre, ho cominciato la giornata col sole negli occhi, in un parco deserto e l'aria piccante...e ho aperto le prime pagine di "Faux semblant"...
non l'ho più chiuso fino ad averne bevuto tutto il contenuto. Non riuscivo a smettere di leggere...non ho quasi mangiato e fumato pochissimo.
Ti dirò che é un buonissimo segno e che non mi capitava da secoli.
Continua a viaggiare moltissimo e soprattutto a scrivere!
Psicologia pungente...ogni personaggio é visto da dentro...nella sua più pura complessità.
BRAVO!
Commentaire n°10 posté par Benedetta le 25/12/2009 à 23h37
Entamé à 19h au boulot, finis dans la foulée à 6h du mât, dans mon lit, comme quand j'étais enfant.
Ce qui m'a fait le garder en main, c'est le style : l'agencement des actions, la fluidité construite de la narration et la fulgurante violence des vies pas à pas dévoilées.
Je suis passé physiquement par le livre ce soir là, en remontant chez moi à vélo : sourires d'un mètre quatre vingt, regards maquillés, sirènes banalisées, bref palpitant à bien accrocher...
Mais pas de césure quand je me suis allongé dans mon livre, j'étais bien dans le même récit : ma ville avec sa douce ironie aux lèvres, vampe et vampirisante.
Je l'ai quittée à l'heure des éboueurs, bien content de laisser au fond des lignes noircies, les ordures qui s'y trouvaient...
Commentaire n°11 posté par Etienne le 30/11/2009 à 14h07
A Marseille, Marseille,
plein de clichés, le vieux port, la bonne mère, pagnol. Mais Marseille c'est surtout un port, un grand port mélange de trois continents qui s'y mèlent pour créer une ville pluricultirelle, mais marseillais d'abord, marseillais encore et allez l'OM.
Marseille nous offre aussi depuis quelques année une autre spécialité: " Le POLAR". En général bien construit il mélange un intrigue bien locale avec anecdotes et suggestions culinaires.
Alors arrive ton livre. Oh c'est bien polar marseillais. On y retrouve l'évêché et ses inspecteurs,ses quartiers,ses marchés arabes,ses hotels louches et ses prostituées au bon endroit. Mais là on plonge dans le noir complet. Pas de rédemption possible, pas d'espoir,même les flics sombrent dans le noir.
Ton livre est bien écrit et pour un premier essai c'est réussi, le récit est vif et sans temps mort, l'histoire est bien conçue mais s'il te plaitaussi noir "ça se peut pas" alors au pays du soleil dans le prochain laisse entrer un rayon.
Commentaire n°12 posté par Frederic Mettra le 30/11/2009 à 13h34
Je ne serais pas très originale en disant que ce roman est noir et hard. Il manque des odeurs d'épices, de poissons...., de ce Marseille si attachant. Sinon l'écriture est intéressante mais pour le prochain, je préférerai un peu plus de tendresse surtout connaissant l'auteur.
Commentaire n°13 posté par anne-marie le 28/11/2009 à 19h16
ce roman, polar, me fais penser plutot a une nouvelle? pour la critique nul critique. kaleidoscopie de genres litteraires..on avance on recule on perd pied etc..pour dire vite: ha jeunesse, tu es tout et tu es rien.. je sens un ecrivain avenir. la critique
Commentaire n°14 posté par kalid le 15/11/2009 à 15h39
J'ai commencé la lecture de ton roman et les sujets qui sont abordés et le style sont pour moi peu coutumiés, je lis peu de romans policiers et je ne suis pas attiré par les livres durs, mais cela rend ton livre d'autant plus marquant pour moi.
Il y a un plaisir génant à lire ce roman, les sujets autour du sexe baignent dans le sang et le lecteur est transformé en voyeur un peu sado maso... J'aime d'une façon étrange la première scène du crime qui apparait sous différents tableaux avec des couleurs criardes, on y croit, c'est horrible et "beau" à la fois.

La suite plus tard quand je poursuivrai la lecture.
Commentaire n°15 posté par Mélanie le 12/11/2009 à 13h26
J'ai beaucoup aimé le personnage de Martinez avec ses problèmes récurrents...j'ai adoré également son interrogatoire. l'intrigue captivante et les rebondissements....
Ton polar est excellent.
Commentaire n°16 posté par Anonyme le 12/11/2009 à 13h21
J’ai beaucoup aimé quand on commence on ne le lâche plus (je l’ai commencé un samedi et terminé le dimanche matin, c’est pour dire…) et la ballade dans Marseille rajoutait encore au plaisir de la lecture…
Bravo au suivant !
Commentaire n°17 posté par Yvonne le 11/11/2009 à 11h19
Un livre au début long et laborieux, qui révèle toute sa substance au fil des pages. Une opposition entre des personnages grossiers, crus et un style d’écriture léger, sans fioritures ni abus. La sexualité, qui rallie tous les personnages où chacun passe de l’état de victime à coupable et/ou de protecteur à abuseur, révèle un malaise ambiant tout au long du thriller et interroge sur des questions primaires : Qui sommes-nous ? Que montrons-nous ? Que sommes-nous prêt à faire pour (sur)vivre ?
J’aurai aimé plus de détails, d’analyse, bref j’aurai aimé continuer de lire…
Commentaire n°18 posté par Manga le 21/10/2009 à 20h09
une atmosphère pesant décrite dans un milieu où les personnages subissent la dure loi du sexe. on finit sur une impression qui nous rend mal à l'aise.
Commentaire n°19 posté par Elisabeth le 17/10/2009 à 11h24
J'ai commencé à lire ce livre dans le bus en allant au boulot. Et... ben pas super à l'aise au départ, finalement je le referme, pas trop envie que les gens autour de moi jettent un coup d'oeil... Je n'ai lu que quelques pages mais pourtant l'ambiance est posée et me poursuit pendant la journée, déjà des sensations, des images qui me viennent.
Le soir je rentre de nouveau en bus et je ressors mon Faux Semblants. Avec la ferme décision d'oublier que je connais celui qui l'a écrit. Et là je suis happée par l'action, les personnages (juste un peu caricaturaux parfois), le suspens. C'est un monde noir dans lequel on plonge avec une espèce de fascination dégoûtée. Mais l'auteur nous ménage des remontées à la surface, juste un petit coin de ciel bleu pour nous laisser respirer quelques secondes pour mieux nous mener plus loin encore. Je suis prise dans les filets de ce polar et.. oups c'est mon arrêt j'ai failli le rater!
C'est alors avec impatience que j'ai attendu de pouvoir le finir (le soir même évidemment), et quand on a lu le dernier mot on se dit "ah ouais finalement c'était vraiment bien". Et on espère une suite...
Commentaire n°20 posté par Géraldine le 17/10/2009 à 10h15
OUAHOU !
Commentaire n°21 posté par Colette Lombardino le 12/10/2009 à 09h30
j'adore le pulp,clair rapide efficace,je regrette toujours un peu le manque d'épaisseur des personnages(un petit 100 page de plus,mais bon après c'est plus du pulp,alors on dit toujours que si ça avait été moi,ben j'aurais pas fais ça comme ça,et ceci et cela).C'est pas évident de dire si l'on a aimé ou pas,même si c'est plus classe de ne pas aimé quand on ne connais pas la personne ou quand on la connais.Je me souviens que cette nuit là,je me suis penché sur le radio-reveil(ceux qui connaissent mon goût immodéré de l'heure tardive savent que je mens),je devais me lever tôt ce jour là,il est vrai que j'étais évidement rentré peu avant l'aube.J'avais été invité à un dîner chez de bon amis chil..................................................................................................................................................................................
Commentaire n°22 posté par Christophe le 08/10/2009 à 13h30
ben je suis pas critik c juste bien décris pas chiant on e avec tous les personnages on se perd pas du tout ds l'histoire
moi je trouve un peu court du coup!!
on attend toujours la suite des affaires du commissaire
je te souhaite d'en faire plein
j'ai tout lu et je me suis bien régalée
mm si défois on rougit:p)
je on dit comme ça
bien donc je t'attends pour d'autres histoires
Commentaire n°23 posté par Amandine le 07/10/2009 à 20h33
Un des premiers lecteurs du roman disait l'avoir lu d'une seul traite, peut-être est-ce à cela, entre autres, que l'on distingue un bon roman policier : on ne peut pas le lâcher, quelque fatigué que l'on soit au moment d'en entreprendre la lecture. Pour tenir ainsi le lecteur en haleine, il ne suffit pas de susciter l'interrogation sur l'auteur du ou des crimes, il faut aussi que la manière dont l'intrigue se développe ne cesse de stimuler la curiosité. Si Guillaume y parvient de façon remarquable dans ce roman, c'est, me semble-t-il, en articulant la dimension pour ainsi dire linéaire de l'intrigue qui se noue et se dénoue dans le temps à un jeu "spatial" ou "visuel" : "faux semblants", ou jeux de miroir à la faveur desquels plusieurs personnages croisent leur double, leur jumeaux, alter ego trop familiers ou inconnus. Le questionnement sur l'auteur des crimes ouvre ainsi sur une interrogation existentielle, ou psychologique, relative à la nature du désir, à la frontière constamment redessinée entre normal et pathologique, à la "perversité", laquelle apparaît selon diverses modalités comme le plus petit dénominateur commun des protagonistes de ce roman. Bravo, et merci !
Commentaire n°24 posté par Laure Guirguis le 07/10/2009 à 17h48
5, 4, 3, 2, 1, Zéro et c'est parti pour une enquête palpitante, passionnante, angoissante et pour finir émouvante. Le suspens est au rendez-vous ! Ce polar qu'on dévore sans s'arrêter...
Commentaire n°25 posté par Aldabo le 07/10/2009 à 02h10
J'en suis à la page 78, et je suis vraiment prit dans l'enquête, et vraiment mon imagination est a son comble !! Bon j'y retourne ! Vais-je faire une nuit blanche ? Je suis impatient de le finir... Vraiment je le conseil !!
Commentaire n°26 posté par Aldabo le 06/10/2009 à 22h49
Ayé, terminé hier soir ! Très prenant, sombre, drôle, vraiment bien. Et parfait pour ma géographie marseillaise.
Commentaire n°27 posté par Claude Brisson le 05/10/2009 à 14h26
Un polar d'une éloquente concision, à commander et à faire partager, bonne lecture!
Commentaire n°28 posté par Karine Maccio le 26/09/2009 à 11h21
Il me tarde de l'acheter, j'espère que ça sera un best-seller !!!
Commentaire n°29 posté par Aldabo le 24/09/2009 à 00h57
En tant qu'amateur de polars tortueux, je me suis régalé. Et ton histoire, elle est comme comme le café que j'aime : bien noire !
J'espère que tu vas être un multirécidiviste et que ça continuera à se passer en bas de chez moi.
Commentaire n°30 posté par Eric Marquez le 23/09/2009 à 21h50

 
Pour publier ta critique de Faux-semblants clique sur "écrire un commentaires" : 

Commenter cet article

Marie 05/12/2010 14:40


merci de ton écriture !! ton polar m'a surprise ! je m'attendais à un polar intello, et c'est un livre plein de chair! full of flesh! merci!


Jayce 11/11/2010 16:00


J'adore ce genre de roman, bien construit, sans fiorutures, avec ce grain de folie qui vous rend heureux de ne pas faire partie du livre ! Les dialogues sont parfois crus mais toujours justes.
Laissez vous embarquer dans un polar déjanté, avec des personnages atypiques, flics ou prostituées, dans un Marseille by night un peu glauque. Oreilles chastes s'abstenir !


Arcane 30/10/2010 15:19


J'ai aimé "Faux-semblants" (lu ce WE) pour son style incisif, efficace, rapide, qui martèle. Peu de fioritures. Un peu destabilisée au début, j'ai vite accroché.


Annick 30/10/2010 15:18


Une explosion de sensations violentes, de peurs d'enfants. J'attend une récidive avec impatience.


Diénéba 30/10/2010 15:16


Il faut absolument que je te félicite pour ton polar, j'ai adoré!!!
Plusieurs choses, ton style d'écriture: d'une précision, du second degré palpable.
Le langage, c'est vrai cru, mais collant au thème, à l'ambiance; donc pas génant, c'est fidèle à l'esprit du polar, le tien.
L'univers dans lequel tu nous plonges,bouscule et c'est ça qui est dérangeant et fascinant à la fois.
J'ai adoré, je suis totalement séduite par ton oeuvre et j'ai hate de te lire à nouveau.