Interview radiophonique

Publié le par Guillaume Fortin

Entretien réalisé par Pascal Messaoudi
Diffusé sur radio Grenouille, 88.8, émission Plug In, mardi 6 octobre 09, rediffusion vendredi 9 octobre 09

"Rencontre avec un jeune auteur de polar. Faux semblant contient tout les ingredients d'un polar marseillais avec serial killer, flics, voyeurs, travestis, notables ou petites frappes. Toute ressemblance avec un personnage existant ne peut être que fortuite..."


Commenter cet article

Laure Guirguis 07/10/2009 15:22


Un des premiers lecteurs du roman disait l'avoir lu d'une seul traite, peut-être est-ce à cela, entre autres, que l'on distingue un bon roman policier : on ne peut pas le lâcher, quelque fatigué
que l'on soit au moment d'en entreprendre la lecture. Pour tenir ainsi le lecteur en haleine, il ne suffit pas de susciter l'interrogation sur l'auteur du ou des crimes, il faut aussi que la
manière dont l'intrigue se développe ne cesse de stimuler la curiosité. Si Guillaume y parvient de façon remarquable dans ce roman, c'est, me semble-t-il, en articulant la dimension pour ainsi dire
linéaire de l'intrigue qui se noue et se dénoue dans le temps à un jeu "spatial" ou "visuel" : "faux semblants", ou jeux de miroir à la faveur desquels plusieurs personnages croisent leur double,
leur jumeaux, alter ego trop familiers ou inconnus. Le questionnement sur l'auteur des crimes ouvre ainsi sur une interrogation existentielle, ou psychologique, relative à la nature du désir, à la
frontière constamment redessinée entre normal et pathologique, à la "perversité", laquelle apparaît selon diverses modalités comme le plus petit dénominateur commun des protagonistes de ce roman.
Bravo, et merci !